Mid-Autumn Festival

IMG_1796  Pour le Mid-Autumn Festival, nous sommes quelques chanceux étudiants en échange à avoir été invités à souper chez le directeur du service international de mon université, la HKBU. Autant vous dire que cette soirée fut géniale.

Je vais vous la raconter.

Le Mid-Autumn Festival (comprendre festival de la mi-automne) est une fête nationale célébrée par les populations chinoises et les vietnamiennes qui se déroule le quinzième jour du huitième mois du calendrier chinois, pendant une pleine lune, ce qui fait du fin septembre/début octobre chez nous, à peu près vers l’équinoxe d’automne. Cette année, c’est tombé le jeudi 19 septembre, allez savoir.

HK mid automnC’est une fête super importante qui ressemble un peu à Thanksgiving mais absolument pas pour les mêmes raison. Cette fête est super connue parce qu’il y a des lumières partout, des petits lampions et tout, des danses de dragons dans les rues, mais surtout parce qu’on y mange le traditionnel « moon cake« , un truc plutôt immonde avec un jaune d’oeuf cuit au milieu.

2013-09-10 20.13.03

Ça c’est John qui regrette d’avoir croqué.

Pour la petite histoire – si j’ai bien compris ma roomate Ku – il s’agit d’un archer divin, Hou Yi, qui a abattu 9 des 10 soleils qui brûlaient le monde et qui, comme récompense, reçut de l’herbe qui rend immortel. Il voulait pas se faire piquer son cadeau, alors il l’a caché. Mais sa femme Chang O fouilla partout et elle finit par trouver le pochon qu’elle consomma intégralement, la coquine. Mais elle a flippé grave, et s’est envolée vers la lune pour échapper au courroux de son chéri (il paraît même qu’une fois là-bas, elle a tout recraché pour le donner au « lapin de Jade »… ouai). Du coup ce « moon cake » est apparemment là pour rappeler l’ascension de cette déesse (appelée aussi Chang’e aussi) vers la Lune.

moon festival

Mais Wikipédia dit quelque chose d’autre alors je suis pas sûre. Il y a aussi cette histoire qui dit que les moon cakes étaient donnés aux soldats chinois (les Han) lors d’un soulèvement contre les envahisseurs Mongols (la dynastie des Yuan) au 14ème siècle (le tout qui a amené l’avènement des Ming, mais si souvenez-vous, les cours d’histoire en Première!! Rholalalala). L’armée chinoise se servait de ces petits gâteaux pour faire passer un message pacifique et spirituel appelant à la révolte le soir de la pleine lune en glissant dedans des petits papiers tous mignons qui disaient :

« Tuez les barbares le quinze du huitième mois »

(八月十五殺韃子)

Ça avait l’air sympa.

Mais après avoir demandé 1000 fois à 1000 personnes (ou 1 fois à 1000 personnes… ou 1000 fois à 1 personne…), personne ne savait vraiment me donner une explication précise de la signification de cette fête. Je pense que le plus important est de savoir que c’est une fête qui est censée rassembler les familles, et leur faire retrouver l’amoûûûûr. C’est beau.

Du coup, j’ai pas vraiment compris pourquoi, mais on a été 3 -chanceux- étudiants en échange à avoir été invités à passer cette fête nationale (un gros truc quand même!) chez Peter Li, es director of International Office. Ce mec est super, il est pas vraiment Hong Kongais, il a vécu très longtemps aux staïtses, donc plutôt occidental dans son mode de vie et sa façon d’être, mais on a fêté ça « à la local », avec Sandy et Jennifer, deux autres responsables du département (de nous quoi), dans son appartement de bogoss se situant dans une résidence de l’upper east side (xoxo). Enfin non pas vraiment mais juste un coin vraiment richou de l’est de Kowloon Side (partie au nord est de HK Island), au sein d’une résidence qui ressemble de loin à un complexe hôtelier 12 étoiles donnant sur la mer et les buildings étincelants de l’autre côté. Bueno quoi.

IMG_1754

vue du balcon

Jonas et moi sommes arrivés méga à la bourre parce qu’on avait cours de self-defence avant (eh ouai, on est des gens comme ça), mais on en a quand même profité pour faire des photos de touristes dans le hall de la résidence qui ressemblait à un Shangri-La qui aurait été pimpé.

IMG_1726IMG_1727À peine arrivés, nous avons été reçus comme des rois. Peter a fait toute la cuisine tout seul, mais impossible d’aller le rejoindre dans la cuisine pour l’aider, il a refusé catégoriquement toute la soirée. Sagement assis à table, on l’attend donc pour commencer les festivités, les narines frétillant au doux fumet s’échappant du bunker culinaire (car monsieur a en fait passé l’après-midi à tout cuisiner lui-même. Un héros.)

IMG_1735

C’est Peter Li !

IMG_1736

Au bout de quelques minutes, notre hôte arrive enfin, et avec lui une multitude de plats, aux couleurs folles, et plus alléchants les uns que les autres. Le dîner commence, et c’est un régal. Et Monsieur a même sorti 3 bouteilles de sa cave perso (FRANCE RPZ), c’est vous dire qu’on s’est mis très bien.

IMG_1746Oui Monsieur.

IMG_1752IMG_1751 

coucou c’est nous

IMG_1748

À la fin du (des) plat(s) principal(aux) (le tout ayant quand même duré approximativement 3h30), on a décidé de faire un petit tour dans le jardin de la résidence pour digérer et admirer en même temps les locaux fêter le Mid-Autumn Festival en famille – tous de lumières vêtus.

IMG_1790

(ouai parce que j’ai un peu une âme d’artiste)

IMG_1782 

les enfants, tout ça tout ça

IMG_1775

La résidence et la full mooooon

IMG_1792

Même les hippos avaient l’air contents.

C’est pas le tout, mais on voulait quand même goûter au dessert, gourmand(e)s que nous sommes, et on est remonté pour satisfaire nos envies de sucré (que le premier à qui cela n’est pas arrivé me lance la première baguette). Dans l’ascenseur tout le monde est plus ou moins déjà bourré, dans la tête on a tous 14 ans.

IMG_1761on s’en fout on est des fous

IMG_1805

coucou c’est encore nous

Pour finir le festin, Sandy avait apporté une tarte aux pommes COMME CHEZ NOUS, et Jonas avait lui apporté des moon cakes. Mais attention, pas n’importe quels moon cakes, non, parce que c’était des moon cakes aux fruits, et pas n’importe moon cakes au fruit, non, parce que c’était des moon cakes au fruit SANS JAUNE D’OEUF.

VOILÀ.

IMG_1803

On a essayé de menacer Peter en lui disant que s’il ne nous le laissait pas l’aider à faire la vaisselle, on ne reviendrait plus. Ça n’a pas marché, on a seulement pu le regarder. C’est quand même pas mal. Et puis ils nous raccompagné à l’entrée de la résidence vers 2h du matin, en continuant les blagues.

Bref, j’ai passé un mid-autumn festival mega stylé.

Publicités

Usagi, un lapin pas si gros que ça

Vous l’avez sûrement vu à la radio, lu à la Tévé, entendu dans les journaux, eh oui, le 22 septembre 2013 il y a eu un gros typhon à Hong Kong !

Cette grosse tempête au petit nom tout mignon (Usagi, qui signifie lapinou en japonais) a fait stresser plus d’un niakoué ! Estimé plus grosse tempête de 2013, il nous a fait un peu paniquer, mais d’une façon très particulière. En fait, on était partagé entre la peur de mourir emporté par des vents à plus de 200km/h, et super excité de voir enfin une catastrophe naturelle alors qu’on vient pour la plupart de pays sans trop de turbulences climatiques. Alors oui, ça a un côté très malsain, mais je le jure monsieur le commissionnaire, j’étais pas toute seule !

Deux jours avant, on nous a envoyé des mails pour nous donner les consignes de sécurité à bien respecter. La plus WTF : rester loin des fenêtres. Sachant que nos cagib… chambres mesurent approximativement 10m2, même collée au mur opposé je reste potentielement en danger. Du coup, je me suis dit, quitte à risquer ma vie, autant me sentir plus en liberté et kiffer la vibes en taquinant la grande faucheuse.

Le dimanche, ce fut la panique : tout le monde s’est rué au supermarché, les rayons étaient VIDES (genre vraiment), et on sentait quand même le vent souffler.

Pas de quoi affoler un dauphin en méditerrannée, mais quand même.

Une fois bien au chaud, on découvre les préparatifs de l’école : le scotch de vitres.

2013-09-22 04.04.22

J’imagine que c’est pour éviter que le verre se brise en mille morceaux si une poubelle ou une vachette venait malencontreusement heurter le bâtiment. On nous annonce le signal 3, puis le signal 8 : et là, hallellujah !!! (les cours sont annulés pour le lendemain matin mais moi j’ai pas cours le lundi, donc je suis plus happy parce que ça veut en gros dire : « tous aux abriiiiiiiiiiis » et ça signifie qu’il va y avoir de l’action!).

2013-09-22 04.06.122013-09-22 20.21.34

Petite population expatriée que nous sommes, nous mourrons d’impatience : tout le monde nous répète « Attention, ça va être un gros typhon oulalala » du coup on s’attend à un truc de ouf ! On se barricade dans la salle vidéo, et on en profite pour se mater (pour la vingt-troisième fois) Fight Club.

2013-09-22 23.36.31

Puis, il est 1h du matin, on a toujours rien vu, on checke de temps en temps sur nos smartphone les news de MyObservatory (l’application meteo de HK) et on constate que le typhon s’éloigne progressivement des côtes hong kongaises. Ni une, ni deux, on sort le bout du nez, et on constate que la pluie n’est pas plus forte qu’une grosse averse bretonne. Qu’à cela ne tienne, un groupe de foufous sort et prend une douche naturelle. Un peu couillon, puisqu’ils se font disputer par le mec de la sécu, et doivent rentrer tous mouillés dans le campus. Sauf que dans le campus, la température baisse toujours d’une quinzaine de degré à cause de la CLIM. Bonjour la chair de (pieds de) poule(t).

Avec d’autres étudiants musicos, on choisi de faire un petit bœuf qui se termine quelques heures plus tard. Gros kiff. Puis il est 4h du mat… on n’a rien vu… on va se coucher.Le lendemain matin, le signal repasse rapidement à 3, et les cours reprennent.

Bref, grosse déception.

Même les locaux s’attendaient à un gros truc et sont un peu degoûtés. Bon, on n’oublie pas que Usagi a été très violent aux philippines et en Mainland China, et qu’il a fait pas mal de morts. On se sent un peu con du coup d’avoir ressenti ça. Mais c’est vrai qu’à Hong Kong, on est hyper protégé des catastrophes naturelles de ce genre. Avec la densité de skyscrapers la plus forte du monde (à côté New York City c’est du thon en boîte), et le fait qu’il y ait pas mal de hauteurs, le vent ne peut pas atteindre la plupart des secteurs résidentiels. Surtout nous à Kowloon, entre les gratte-ciels et le lion rock, on est complètement protégé. Donc pour le prochain ouragan, vous inquiétez pas, je serai à l’abri ! J

Bilan du typhon : de l’excitation, un stock de nourriture quasi acceptable (avec du nutella et du fromage s’il-vous-plaît !), et pour la plupart un gros rhume !

2013-09-22 19.55.55

Pour finir, certains ont voulu « fight the typhoon » et sont allés au bar du campus (Billy Boozer) en tenue de combat : je vous laisse mater.

Typhooon